Tout a commencé l’année dernière en discutant avec un parent responsable de l’APEL de l’institution Mont saint Jean d’Antibes.


Jusqu’à présent, dans une démarche plutôt curative que préventive, j’avais déjà accompagné des enfants et des adolescents sous forme de séances individuelles pour les aider à gérer des situations de stress, de perte de confiance en soi et d’angoisse. J’ai également pu aider plusieurs jeunes à surmonter leur phobie scolaire.

En janvier, j’ai été contacté par un représentant de l’APEL de l’institution Mont Saint Jean pour animer des séances de sophrologie ludique lors des ateliers de pause méridienne. J’ai donc commencé ces ateliers pour un trimestre en janvier 2017 avec un petit groupe d’élèves de primaire. Un peu surpris au départ, ils ont très vite accrochés et ont été rapidement rejoints par d’autres camarades. L’expérience a donc été reconduite au trimestre suivant avec une participation toujours plus importante. L’expérience a bien réussi et dès septembre de nouveaux ateliers de sophrologie ludiques seront proposés à l’Institution.

J’ai beaucoup recherché et travaillé pour passer du mode de séance individuelle ciblée à des séances de groupe pour des enfants de primaire. J’ai donc commencé avec des exercices courts et ludiques, en alternant des exercices dynamiques, de relaxation et d’activation. J’ai mis l’accent sur la présence du corps et le ressenti (prise de conscience de son corps dans l’espace, en mouvement et les sensations internes). Pour leur permettre petit à petit de se poser, de découvrir leur corps différemment, prendre conscience de leur place et apprendre à reconnaitre leurs tensions et à les enlever.

Il ne fallait pas perdre de vue que cet atelier s’inscrivait dans le cadre d’une pause méridienne et devait permettre aux petits de se poser dans une ambiance calme mais détendue.

Je suis ensuite passé aux exercices de respiration qui plaisent toujours bien aux enfants et leur permettent de découvrir le fonctionnement de leur corps et le calme et la détente que peut apporter une maîtrise de la respiration. Mes recherches m’ont ainsi permis de découvrir de nombreux jeux permettant aux plus jeunes de découvrir la respiration et sa maîtrise (ballons, envol de plume…)

Pour terminer nous avons appris à appréhender et chasser le négatif puis à percevoir et accueillir le positif. Cette approche s’est concrétisé par la réalisation, toujours appréciée, de l’arbre du positif du groupe. Arbre dont les feuilles sont constituées de post-it sur lesquels chacun note un fait positif de sa journée. Les feuilles de l’arbre (des post-it sur lesquels on écrit une pensée ou un fait positif) ont été rangés chaque semaine dans la « boite à kifs. Lors des dernières séances on redécouvre tout ce positif accumulé et on construit l’arbre.


Au final, cet atelier de sophrologie a été plébiscité et a permis à une quinzaine d’enfants de profiter de la pause méridienne pour se détendre tout en travaillant la maîtrise de soi, la perception de son corps, la concentration et le calme. Des enfants qui ont découvert qu’il était possible de discerner les éléments positifs et négatifs parmi la masse d’informations qu’ils absorbent et qui auront appris à faire barrière au négatif et « positiver » à partir de petits événement de la vie courante.

enfants

enfants 2